13th avril 2014

Photo reblogué depuis bonnie :: parcoeur avec 1 532 notes

finethankyouandyou:

Mikhail Baryshnikov and Gelsey Kirkland rehearsing Hamlet Connotations, 1970’s.
Photograph by Martha Swope

finethankyouandyou:

Mikhail Baryshnikov and Gelsey Kirkland rehearsing Hamlet Connotations, 1970’s.

Photograph by Martha Swope

Source : finethankyouandyou

22nd mars 2014

Vidéo

Djian-Eicher ou l’art des frissons

23rd janvier 2014

Photo reblogué depuis bonnie :: parcoeur avec 298 notes

wehadfacesthen:

Jean Seberg, 1959

wehadfacesthen:

Jean Seberg, 1959

Source : wehadfacesthen

23rd janvier 2014

Photo reblogué depuis Comme si de rien n'était avec 1 382 notes

apcofficial:

A.P.C. surplus store in Paris.

apcofficial:

A.P.C. surplus store in Paris.

Source : stankoolen

23rd janvier 2014

Lien reblogué depuis Comme si de rien n'était avec 1 note

On s'était dit des choses que l'on ne tiendra pas →

villamalia:

Lui : tu m’appelais « mon amour »

Elle : c’était pendant l’amour, ça ne comptait pas.

Lui : on a tout aimé ensemble, les lumières dorées rasantes sur le fleuve, les restaurants feutrés, les corps à corps n’importe où. Tu voulais être une femme choyée, tu l’as été. Je t’avais promis cette grande…

12th janvier 2014

Photo reblogué depuis Le blog d'Amina Idrissi avec 8 notes

janetmillslove:

Santorini, market on moment love

janetmillslove:

Santorini, market on moment love

Source : janetmillslove

3rd janvier 2014

Photo reblogué depuis Comme si de rien n'était avec 2 831 notes

Source : theshinysquirrel

29th décembre 2013

Citation reblogué depuis Comme si de rien n'était avec 4 590 notes

You don’t love someone for their looks, or their clothes, or for their fancy car, but because they sing a song only you can hear.
— ― Oscar Wilde (via psych-quotes)

Source : psych-quotes

29th décembre 2013

Photo reblogué depuis Comme si de rien n'était avec 34 notes

dustjacketattic:

by kamel lahmadi

dustjacketattic:

by kamel lahmadi

Source : dustjacketattic

27th décembre 2013

Photo reblogué depuis Vogue covers as a reason to live. avec 252 notes

hfgl:

you beautiful person

hfgl:

you beautiful person

21st décembre 2013

Vidéo

21st décembre 2013

Vidéo

http://youtu.be/ujV_f65dnF8

21st décembre 2013

Photo

Je te rencontre.Je me souviens de toi.Qui es-tu ?Tu me tues.Tu me fais du bien.Comment me serais je doutée que cette ville était faite à la taille de l´amour ?Comment me serais je doutée que tu étais fait à la taille de mon corps même ?Tu me plais. Quel événement. Tu me plais.Quelle lenteur tout à coup.Quelle douceur.Tu ne peux pas savoir.Tu me tues.Tu me fais du bien.Tu me tues.Tu me fais du bien.J´ai le temps.Je t´en prie.Dévore-moi.Déforme-moi jusquà la laideur.Pourquoi pas toi ?Pourquoi pas toi dans cette ville et dans cette nuit pareille aux autres au point de s´y méprendre ?Je t´en prie…
(…)
Je te rencontre.Je me souviens de toi.Cette ville était faite à la taille de l´amour.Tu étais fait à la taille de mon corps même.Qui es-tu ?Tu me tues.J´avais faim. Faim d´infidélités, d´adultères, de mensonges et de mourir.Depuis toujours.Je me doutais bien qu´un jour tu me tomberais dessus.Je t´attendais dans une impatience sans borne, calme.Dévore-moi. Déforme-moi à ton image afin qu´aucun autre, après toi, ne comprenne plus du tout le pourquoi de tant de désir.Nous allons rester seuls, mon amour.La nuit ne va pas finir.Le jour ne se lèvera plus sur personne.Jamais. Jamais plus. EnfinTu me tues.Tu me fais du bien.Nous pleurerons le jour défunt avec conscience et bonne volonté.Nous aurons plus rien d´autre à faire que, plus rien que pleurer le jour défunt.Du temps passera. Du temps seulement.Et du temps va venir.Du temps viendra. Où nous ne saurons plus nommer ce qui nous unira. Le nom ne s´en effacera peu à peu de notre mémoire.Puis, il disparaîtra tout à fait.
Duras. Hiroschima mon amour

Je te rencontre.
Je me souviens de toi.
Qui es-tu ?
Tu me tues.
Tu me fais du bien.
Comment me serais je doutée que cette ville était faite à la taille de l´amour ?
Comment me serais je doutée que tu étais fait à la taille de mon corps même ?
Tu me plais. Quel événement. Tu me plais.
Quelle lenteur tout à coup.
Quelle douceur.
Tu ne peux pas savoir.
Tu me tues.
Tu me fais du bien.
Tu me tues.
Tu me fais du bien.
J´ai le temps.
Je t´en prie.
Dévore-moi.
Déforme-moi jusquà la laideur.
Pourquoi pas toi ?
Pourquoi pas toi dans cette ville et dans cette nuit pareille aux autres au point de s´y méprendre ?
Je t´en prie…

(…)

Je te rencontre.
Je me souviens de toi.
Cette ville était faite à la taille de l´amour.
Tu étais fait à la taille de mon corps même.
Qui es-tu ?
Tu me tues.
J´avais faim. Faim d´infidélités, d´adultères, de mensonges et de mourir.
Depuis toujours.
Je me doutais bien qu´un jour tu me tomberais dessus.
Je t´attendais dans une impatience sans borne, calme.
Dévore-moi. Déforme-moi à ton image afin qu´aucun autre, après toi, ne comprenne plus du tout le pourquoi de tant de désir.
Nous allons rester seuls, mon amour.
La nuit ne va pas finir.
Le jour ne se lèvera plus sur personne.
Jamais. Jamais plus. Enfin
Tu me tues.
Tu me fais du bien.
Nous pleurerons le jour défunt avec conscience et bonne volonté.
Nous aurons plus rien d´autre à faire que, plus rien que pleurer le jour défunt.
Du temps passera. Du temps seulement.
Et du temps va venir.
Du temps viendra. Où nous ne saurons plus nommer ce qui nous unira. Le nom ne s´en effacera peu à peu de notre mémoire.
Puis, il disparaîtra tout à fait.

Duras. Hiroschima mon amour

17th novembre 2013

Photo reblogué depuis bonnie :: parcoeur avec 617 notes

pascalinja:

Gena Rowlands & John Cassavetes

pascalinja:

Gena Rowlands & John Cassavetes

Source : pascalinja

10th novembre 2013

Diaporama reblogué depuis avec 45 927 notes

Source : letojareds